Share

Mort De La Reine Fabiola

  • June 16, 2023

Mort De La Reine Fabiola: C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de la reine Fabiola ce vendredi 5 décembre. Agée de 86 ans, l’ancienne reine des Belges s’est éteinte au Château du Stuyvenberg à Bruxelles. Cette figure royale discrète avait su marquer les esprits par son élégance et sa beauté, mais également par sa philanthropie et son action en faveur des déshérités. Sa grande souffrance fut de ne jamais avoir d’enfant aux côtés de son mari, le roi Baudouin, avec qui elle partageait un amour fusionnel. Un deuil national a été décrété en Belgique pour honorer la mémoire de cette grande dame.

Une grande dame nous a quittés. La reine Fabiola, ancienne reine des Belges et épouse du roi Baudouin, est décédée à l’âge de 86 ans ce vendredi soir au Château du Stuyvenberg à Bruxelles. Cette nouvelle attriste tout le pays et le monde entier, qui perd une femme de grande élégance et dévouement. Mais qui était-elle réellement ? Retour sur la vie de cette reine qui a marqué son époque.

I. Introduction

La mort de la reine Fabiola et ses détails.

La Belgique est en deuil depuis l’annonce de la mort de la reine Fabiola, décédée à l’âge de 86 ans. Elle est partie vendredi soir au Château du Stuyvenberg à Bruxelles, où elle reposera éternellement. Née en Espagne dans une famille noble, elle a épousé le roi Baudouin en 1960. Ensemble, ils ont mené des actions caritatives et ont créé la Fondation Fabiola pour la santé mentale. Le couple royal n’a pas eu d’enfants, une souffrance pour eux deux, mais ils ont consacré leur temps et leur énergie à aider les personnes dans le besoin. La reine Fabiola a assisté aux obsèques du roi Baudouin en 1993 et a créé une fondation pour aider des œuvres culturelles et sociales. Elle a également été accusée d’échapper aux droits de succession. Plus tard, elle s’est retirée de la vie publique et a assisté à la passation de pouvoir entre le roi Albert II et son neveu Philippe. La reine Fabiola a été saluée par des personnalités politiques pour son engagement et son amour de l’humanité. C’est une grande page qui se tourne dans l’histoire de la Belgique, rappelant les grandes lignes de la vie de la reine Fabiola, une grande dame très aimée et respectée. [1][2]

II. Vie et parcours de la reine Fabiola

Née en Espagne dans une famille noble.

La reine Fabiola, qui vient de nous quitter, était née en Espagne dans une famille noble. Issue d’une fratrie de sept enfants, elle est la troisième fille du marquis de Casa Riera et comte de Mora et de la marquise de Casa Torres. Elle a épousé le roi Baudouin en 1960 avec qui elle n’a eu aucun enfant. Tout au long de sa vie, elle a œuvré pour de nombreuses causes caritatives. Elle a notamment créé la Fondation Fabiola pour la santé mentale qui a pour but d’aider les personnes en souffrance psychique. Elle a également donné son haut patronage à de nombreuses autres associations d’aide sociale et culturelle. Sa vie n’a pas été sans controverse, notamment lorsqu’elle a été accusée d’échapper aux droits de succession. Malgré cela, elle a été honorée par de nombreuses personnalités politiques. Avec son retrait de la vie publique et son assistance à la passation de pouvoir entre son neveu et son mari, elle a marqué la fin d’une époque et tourne définitivement la page de l’histoire de la Belgique. [3][4]

Mariage avec le roi Baudouin en 1960.

Il y a 60 ans, le 15 décembre 1960, la reine Fabiola épousait le roi Baudouin à Bruxelles. C’était un mariage somptueux célébré dans la Salle du Trône du Palais royal. La cérémonie religieuse a eu lieu dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule. Fabiola, une noble espagnole, avait 33 ans au moment du mariage tandis que Baudouin avait 30 ans. Le couple royal était réputé pour leur grande foi et religiosité. Ils n’ont malheureusement pas eu d’enfants. Après le décès du roi Baudouin en 1993, la reine Fabiola s’est retirée de la vie publique et s’est consacrée à sa fondation qui aide des œuvres culturelles et sociales. La reine Fabiola a laissé sa marque en Belgique notamment à travers son travail caritatif. En 2014, la Belgique a perdu une grande dame avec le décès de la reine Fabiola. La monarchie belge a ainsi célébré les 60 ans du mariage du roi Baudouin et de la reine Fabiola en décembre 2020. [5][6]

Actions caritatives et création de la Fondation Fabiola pour la santé mentale.

La reine Fabiola, membre de la famille royale belge, a consacré sa vie à aider les autres. Elle a créé la Fondation Fabiola pour la santé mentale en 1992 pour offrir du soutien aux personnes souffrant de maladies mentales. Cette fondation a pour but de sensibiliser la société à l’importance de la santé mentale, d’impliquer les usagers et leurs familles dans l’organisation des soins de santé mentale, et d’inciter les secteurs et les acteurs concernés à participer activement à l’optimalisation de la santé mentale.



La fondation a soutenu des projets en faveur de la promotion de la santé mentale, et a notamment mené plusieurs recherches sur les pratiques de soutien et les services d’aide utilisés par les personnes atteintes de troubles psychiques et leur entourage. Le Fonds Reine Fabiola travaille également sur les liens essentiels entre santé mentale et la première ligne de soins, et soutiendra des projets pour aider les hôpitaux à jouer leur rôle dans la réhabilitation des usagers en respectant la place et le rôle de chacun. La FAO, une organisation internationale ayant pour objectif de lutter contre la faim dans le monde, a également reçu l’aide de la reine Fabiola pour mener des actions en faveur des handicapés.

La reine Fabiola a véritablement œuvré pour aider les plus faibles de la société, et nous espérons que son travail continuera d’être une inspiration pour les générations futures. [7][8]

Absence d’enfants dans le couple royal.

La mort de la reine Fabiola a été un moment de tristesse pour tous les Belges. En revenant sur sa vie, nous avons découvert que le drame de sa vie fut sans aucun doute l’absence d’enfants dans son couple royal. Elle et le roi Baudouin n’ont jamais pu avoir d’enfants, malgré leurs efforts. La reine avait même subi cinq fausses couches, comme elle l’a révélé elle-même en 2008. Cette situation a été source de beaucoup de tristesse et de souffrance pour elle. Toutefois, cela n’a pas empêché la reine Fabiola d’être très engagée dans des actions caritatives et de créer la Fondation Fabiola pour la santé mentale, ainsi qu’une autre fondation destinée à aider des œuvres culturelles et sociales en Belgique. Elle s’est également retirée de la vie publique pour se consacrer à la passation de pouvoir entre le roi Albert II et son neveu Philippe. La reine Fabiola restera à jamais dans l’histoire de la Belgique comme une grande dame qui a consacré sa vie au bien-être des autres et à la promotion de la culture et de l’art. [9][10]

III. Moment marquant de son règne

Présence aux obsèques du roi Baudouin en 1993.

Le 7 août 1993, le peuple belge assistait aux obsèques émouvantes du roi Baudouin de Belgique, et c’est la reine Fabiola qui faisait sensation à cette occasion avec sa tenue toute blanche. Accompagnée de dignitaires et près de 500 000 Belges, elle a rendu hommage à son époux avec dignité et émotion. Ce jour-là, la reine Fabiola a été saluée pour le rôle prépondérant qu’elle a joué lors des funérailles de son défunt mari. En effet, la souveraine a su représenter la Belgique avec élégance et retenue, montrant un exemple courageux pour son peuple. Son rôle dans les obsèques du roi Baudouin de Belgique n’est pas resté inaperçu, et la reine Fabiola est restée dans l’histoire comme une figure forte qui a su garder sa dignité dans les moments les plus difficiles. Sa présence et son comportement ont été largement salués par le peuple belge et ont servi d’exemple pour les générations suivantes. [11][12]

IV. Polémique et retrait de la vie publique

Création d’une fondation destinée à aider des œuvres culturelles et sociales.

La reine Fabiola, veuve du roi Baudouin, avait créé une fondation destinée à aider ses neveux et des œuvres catholiques en 2013. Cette fondation, nommée Fons Pereos, avait cependant suscité la polémique. Certains ont accusé la reine d’essayer d’éviter les droits de succession en créant cette fondation, et le Premier ministre de l’époque, Elio Di Rupo, avait jugé la situation « choquante ». Face à ces critiques, la reine Fabiola avait finalement décidé de dissoudre sa fondation et de léguer tous ses actifs à la Fondation Astrida, créée au lendemain de la mort du roi Baudouin. Cette fondation aide sur le plan religieux, scientifique, artistique et pédagogique les neveux et nièces du roi et de la reine Fabiola, entre autres, et intervient également en cas de maladie, d’infirmité ou de tout besoin philanthropique. Malgré la polémique, la reine Fabiola restera dans l’histoire comme une personnalité remarquable pour ses actions caritatives et la création de la Fondation Fabiola pour la santé mentale. [13][14]

Accusation d’échapper aux droits de succession.

La création de la Fondation Fons Pereos par la reine Fabiola en septembre dernier a soulevé une polémique en Belgique. Des voix s’élèvent contre cette initiative de la veuve du roi Baudouin qui vise à réduire à sept pour cent les impôts de succession sur sa fortune, estimée à environ 75 millions d’euros. Les critiques accusent la reine Fabiola d’échapper aux droits de succession, et donc de priver l’État belge des fonds destinés à ses caisses. La polémique est renforcée par le fait que la reine n’a pas d’enfant et que ses neveux devraient normalement payer 70 pour cent de droits de succession sur son héritage. Néanmoins, les avocats fiscalistes expliquent que la démarche de la reine est totalement légale. En outre, la fondation créée par la reine a quatre objectifs, dont soutenir des membres de sa famille et encourager des institutions catholiques. La dotation publique pour la reine est inscrite dans la Constitution, mais les critiques estiment que le montant qui lui est attribué est trop élevé, ce qui n’empêche pas la reine de mettre en place une fondation pour gérer son héritage et aider les œuvres sociales et culturelles. [15][16]

Retrait de la vie publique et assistance à la passation de pouvoir entre le roi Albert II et son neveu Philippe.

La reine Fabiola, cinquième reine des Belges, est décédée le 5 décembre 2014, à l’âge de 86 ans, au Château du Stuyvenberg à Bruxelles. Depuis le décès de son mari, le roi Baudouin en 1993, la reine était restée en Belgique, pays qui l’avait accueillie les bras ouverts lors de l’annonce inattendue de son mariage avec Baudouin en 1959. Malgré les années qui passaient et l’arthrose qui la contraint à s’appuyer sur une canne, sa présence lors de la passation de pouvoir entre le roi Albert II et son neveu Philippe en juillet 2013 avait été remarquée.



Fabiola s’était retirée de la vie publique et avait aider à la passation de pouvoir entre le roi Albert II et son neveu Philippe. Malheureusement, en 2013, elle avait été au cœur d’une polémique écornant son image, lorsque la presse avait révélé qu’elle avait créé une fondation privée destinée à aider ses neveux et nièces et des œuvres culturelles ou sociales promouvant ses convictions catholiques. La reine s’est défendue d’avoir jamais eu l’intention d’utiliser de l’argent public pour aider sa famille, mais face au tollé, elle s’est résolue à dissoudre sa fondation et a limité encore plus ses sorties publiques. La reine laisse derrière elle une page qui se tourne dans l’histoire de la Belgique. [17][18]

V. Réactions à sa mort

Hommage de personnalités politiques.

Les personnalités politiques se sont exprimées après la mort de la reine Fabiola, soulignant son engagement en faveur du pays sur les plans social et culturel. Le Premier ministre a exprimé ses plus sincères condoléances à l’ensemble de la famille royale et a tenu à rendre hommage à la reine pour sa contribution à la création de la Fondation Fabiola pour la santé mentale. Le ministre-président wallon a salué la mémoire de la première reine de la Belgique fédérale, soulignant que la Belgique perdait une grande reine qui avait fait rayonner notre pays à travers le monde entier. Beaucoup ont également souligné le dévouement de la reine Fabiola envers les plus faibles et les plus démunis, ainsi que son attention pour les enfants et les femmes. Les personnalités politiques ont également loué son caractère chaleureux et empathique, ainsi que sa force et son charisme hors du commun. Cette page qui se tourne dans l’histoire de la Belgique est l’occasion de rappeler les grandes lignes de la vie de la reine Fabiola, née en Espagne dans une famille noble et mariée avec le roi Baudoin en 1960. Au-delà de son rôle de reine, elle avait créé des fondations destinées à aider des œuvres culturelles et sociales. [19][20]

Page qui se tourne dans l’histoire de la Belgique.

Aujourd’hui est un jour triste pour la Belgique, car nous avons perdu une figure emblématique de notre histoire. La reine Fabiola, veuve du roi Baudouin, est décédée hier soir à l’âge de 86 ans. Elle aura régné 33 ans sur notre pays avec dignité et grâce, marquant plusieurs générations avec ses convictions et son engagement pour les plus faibles.



Née en Espagne dans une famille noble, elle épousa le roi Baudouin en 1960 et le couple ne connut jamais la joie d’avoir des enfants. Cependant, la reine Fabiola multiplia les actions caritatives et créa notamment la Fondation Fabiola pour la santé mentale, ainsi que celle destinée à aider des œuvres culturelles et sociales.

Bien sûr, la reine Fabiola n’a pas été sans controverse au cours de son règne et a été accusée d’échapper aux droits de succession. Cependant, elle a toujours clamé son innocence et a préféré se retirer de la vie publique plutôt que de voir sa réputation ternie.

Avec sa disparition, se tourne une page de près d’un demi-siècle d’histoire nationale, mais nous n’oublierons jamais les grandes lignes de la vie de la reine Fabiola et les hommages de personnalités politiques.

C’est donc un jour de deuil pour tous les Belges et une page qui se tourne dans l’histoire de notre pays. [21][22]

VI. Conclusion

Rappel des grandes lignes de la vie de la reine Fabiola.

La Belgique pleure la mort de la Reine Fabiola, une grande dame qui a marqué l’histoire de notre pays. Née en Espagne dans une famille noble, elle s’est mariée avec le roi Baudouin en 1960 et a été très impliquée dans des actions caritatives, en particulier la création de la Fondation Fabiola pour la santé mentale.



Malgré leur amour fusionnel, le couple n’a jamais eu d’enfants et leur grande souffrance était de ne pas pouvoir en avoir. La reine Fabiola a assisté aux obsèques du roi Baudouin en 1993 tout de blanc vêtue signe d’espoir.

Après la mort de son époux en 1993, elle a créé une fondation destinée à aider des œuvres culturelles et sociales. Malheureusement, elle a également été accusée d’échapper aux droits de succession.

Néanmoins, la reine Fabiola est restée une personnalité appréciée et respectée. Elle s’est retirée de la vie publique en raison de problèmes de santé, mais est restée très proche de la famille royale. Sa présence aux obsèques du roi Albert II et à la passation de pouvoir entre lui et son neveu Philippe en 2013 a été un moment fort de son engagement envers la monarchie belge.

Avec la mort de la reine Fabiola, une page se tourne dans l’histoire de notre pays. Mais sa mémoire restera vive dans le cœur des Belges, qui garderont en souvenir la vie d’une grande dame qui a marqué leur pays. [23][24]

Mort De La Reine Fabiola